Anton Wilhelm Amo : philosophe africain au temps des Lumières en Allemagne

Philosophe Africain des Lumières en Allemagne, Anton Wilhelm Amo est le premier afrodescendant à enseigner dans des universités européennes. Érigé comme un symbole de l’excellence africaine en Europe, ses oeuvres seront néanmoins très peu étudiées.

Anton est né au Ghana vers 1703. Il arrive en Allemagne en 1707 et se fera baptisé la même année sous le regard du duc Anton Ulrich qui deviendra son parrain et son mentor. Nul ne sait exactement comment et pourquoi Anton s’est retrouvé en Europe. A-t-il été acheté en tant qu’esclave? A-t-il été enlevé? Ses parents l’ont-ils envoyé en formation en Europe?

En 1734, il devient docteur en philosophie et enseigne à l’Université de Wittenberg. D’inspiration Wolffienne, il écrit des dissertations et des essais philosophiques.

Mais, pour les philosophes de son époque, c’est surtout sa couleur de peau qui était un élément remarquable. En effet, dans un contexte de montée du racisme et de traîte négrière, la présence du philosophe est l’occasion pour les  » progressistes » de montrer qu’un Noir est aussi compétent qu’un Blanc. Blumenbach et l’abbé Grégoire écriront dans ce sens. Plus tard, au XIXème et XXème siècle, c’est toujours sa couleur qui est mise en avant comme symbole de l’égalité des peuples.

Finalement, le racisme du XVIII ème siècle et le désintérêt du duc Anton Ulrich pour son petit protégé auront eu raison de l’homme de lettres qui retournera sur la terre de ses ancêtres au Ghana. Il y mourra vers 1759.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s