Contrôle au faciès : six ONG veulent porter plainte

Six ONG veulent porter plainte contre l’État français pour contrôle au faciès. La France avait déjà été condamnée pour les mêmes faits par la Cour de cassation en 2016.

Après l’échec de la mise en place des récépissés ( papier que devait montrer une personne qui avait déjà été contrôlée par la police) , les six ONG (Amnesty International France, Human Rights Watch, Open Society Justice Initiative, la Maison communautaire pour un développement solidaire (MCDS), Pazapas et Réseau – Égalité, Antidiscrimination, Justice – interdisciplinaire (REAJI)) demandent donc à ce que la France mette fin à ces pratiques discriminatoires.

La France a 4 mois pour mener à bien une réflexion autour de la question des contrôles au faciès. Au-delà de ces 4 mois, les associations porteront plainte.

Les personnes afrodescendantes sont particulièrement visés par la police. Dans certains témoignages, les victimes disent avoir été contrôlées 5 ou 6 fois dans la même journée sans raison apparente. En 2018, un rapport du Défenseur des droits affirmait qu’un jeune perçu comme « Noir » ou « Arabe » avait 20 fois plus de risque de subir des contrôles abusifs par la police qu’un jeune perçu comme Blanc.

Malgré les condamnations judiciaires et symboliques, la police française est de nouveau pointée du doigt pour ses pratiques racistes. Cette situation inquiète de plus en plus de Français qui demandent un traîtement plus juste face aux forces de l’ordre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s