Mariama Diallo : une marque a détruit sa vie

Mariama Diallo, 25 ans, est une ex-miss Guinée qui s’est même présentée au concours de Miss Monde. Elle est était jusqu’à présent mannequin installée alors à Manhattan.

En 2018, elle commence à utiliser les produits de la marque Makari de Suisse. Dans un premier temps, elle constate que le produit lui donne de petites zones de dépigmentation. Elle contacte alors la marque qui lui renvoie un autre pays.

Le deuxième produit aura un effet encore plus délétère. De nombreux boutons apparaissent sur tout son visage.

Son agent refuse alors qu’elle se présente dans les agences de mannequin tant qu’elle a autant de boutons. Elle avait des contrats avec Nike et Calvin Klein.

La jeune femme sombre alors dans une profonde dépression et refuse de sortir de chez elle. Sa carrière est finie.

Elle trouve tout de même la force de trouver un avocat pour porter plainte contre une filiale américaine de la marque.

L’affaire suit son cours.

Une réflexion sur “Mariama Diallo : une marque a détruit sa vie

  1. Courage à elle ! J’espère qu’elle obtiendra gain de gain. C’est tellement difficile de trouver des produits de beauté adaptés aux peaux noires. Et ce qu’on vive en Occident ou en Afrique. Le parcours est jonché d’allergies en tout genre et on doit constamment changer de produits… Et pourtant, ce n’est pas une question d’argent. Il y a un bien un marché et des consommatrices qui n’attendent que ça. En attendant, si la responsabilité de la marque est avérée, force à elle !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s