Culture du viol, de la pédocriminalité et de l’inceste

Chanson de Marc-Antoine parlant de l’inceste.

Les révélations dans le livre de Camille Kouchner « la familia grande » ont libéré la parole sur les réseaux sociaux au travers du hashtag #metooInceste

Il est temps de dénoncer la culture du viol, de la pédocriminalité et de l’inceste. Mais qu’est-ce que c’est?

C’est l’ensemble des phénomènes qui visent à :

  • Minimiser les faits criminels
  • Protéger les auteurs
  • Maintenir la cohésion du groupe aux dépens de la victime
  • Accuser, décrédibiliser les victimes
  • Perpétuer les faits
  • Maintenir les rapports de domination liés au genre, à l’âge, à la classe…

Il peut s’agir de mots  » Elle l’a bien cherché! » , de blagues « c’est l’histoire de X qui  [insérer un crime] »

Il peut s’agir des médias. Par exemple, des femmes sexualisées déguisées en petite fille pour créer un flou entre la femme et la fille. Ou alors des images hypersexualisantes de petites filles à qui l’on veut donner une apparence de femme.

Il peut s’agir des jeux. On donne souvent aux petites filles des poupées représentant des femmes hypersexualisées ou non auxquelles la société veut qu’elles s’identifient. Pourquoi donner des images de femmes à des petites filles?

Il peut s’agir du cinéma. Nombreux sont les films où l’on hypersexualise les petites filles sous divers prétextes fallacieux pour véhiculer cette idée que l’enfant pourrait étre consentant pour sa propre hypersexualisation. Non on ne sexualise pas les enfants encore moins pour soit-disant dénoncer l’hypersexualisation.

Le collectif Noustoutes le réaffirme. Un enfant n’est jamais consentant à un acte sexuel et on pourrait rajouter à l’hypersexualisation.

La culture de la pédocriminalité c’est affaiblir la notion d’enfant. Selon l’UNICEF, l’enfant est un individu de moins de 18 ans. Oui, moins de 18 ans. Mais dans la culture pédocriminelle, 7 ans est un âge de raison…

Difficile de remettre en question des rapports sociaux qui fondent une société basée sur la domination dans laquelle l’enfant est l’être dominé par excellence. Il est donc nécessaire de refuser toute forme de sexualisation des enfants en ce qui concerne la culture de la pédocriminalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s