Dr Dre : son ex-femme l’accuse de violence conjugale

Les révélations s’enchainent sur le couple Dr. Dre / Nicole Young. L’ex-femme a toutes les raisons d’être furieuse contre son ex-conjoint.

De nouveaux documents sont apparus selon les médias américains qui disent que Nicole Young accuse Dr Dre de lui avoir pointé un pistolet sur la tête, de l’avoir punchée en pleine tête et de l’avoir soulevée par le cou alors qu’elle était au sol.

Les documents ont été déposés avant que Dre ne soit admis en soin intensif pour anévrisme au cerveau.

Dr Dre a démenti en disant : « Je ne l’ai jamais violenté ou menacé sa sécurité physique. « Mais Nicole affirme que Dre est un « menteur invétéré ». Elle ajoute : « j’ai décrit dans les moindres détails les violences que Andre ( Dr Dre) m’a faite pendant nos 25 ans de relation ».

Parmi ces détails, on apprend que le 20 novembre 2000 et le 20 novembre 2001, Dre a pointé une arme sur sa tête. En 1999 et en 2000, Dr Dre l’a punchée.

« En 2016, Dr Dre a défoncé la porte de la chambre dans laquelle je me cachais pour échapper à sa colère. Dre m’a verbalement et physiquement détruite. Je souffre du syndrome post-traumatique. »

Dre conteste et dit que pendant toute la durée de leur mariage, la police n’est jamais intervenue.

Nicole dit que la police a été appelée en 1995 avant qu’ils ne se marient. Son ex-femme dit qu’il l’a jetée contre un mur et qu’il l’a attrapée par le cou.

Nicole explique pourquoi elle ne voulait pas appeler la police durant leur mariage.

« Pendant notre mariage, j’ai voulu appeler la police à maintes reprises mais j’avais si peur de Dre que je pensais que même la police ne pourrait pas m’aider. […] Souvent les victimes de violences conjugales n’ont pas de preuves de leur supplice. »

Nicole n’est pas la seule femme à avoir témoigné de la violence de Dr. Dre. En 2013, la chanteuse Michel’le avait révélé avoir été victime des violences du rappeur. Il lui aurait cassé le nez.

En 1991, la journaliste Dee Barnes avait elle aussi été violentée par le producteur. Son témoignage ici.

Tairrie B, de son vrai nom Theresa Murphy, accuse Dre de l’avoir punchée en pleine face 2 fois lors d’une fête après les Grammy en 1990.

Dr Dre avait alors fait une vidéo « s’excusant » de son comportement violent dans The New York Times. ( voir vidéo ci-dessus)

Traduction à partir du magazine Madame Noire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s