Causeur : la Une gênante

Causeur… La Une peut choquer mais elle n’est pas surprenante de la part de ce magazine soutenant souvent des idées farfelues concernant les  » Jeunes issus de l’immigration ».

Il n’y a pas que la Une qui est choquante, le contenu l’est tout autant. Il y aurait tellement de choses à dire. Mais nous avons choisi d’apporter 2 contradictions à cet article.

Origine africaine vs Culture française : un conflit désué

Dès le début de l’article, l’auteur déplore que « la minorité ne s’adapte plus à la majorité« . De quelle majorité parle-t-il? Une majorité de Français? Cela n’aurait pas de sens car les Jeunes issus de l’immigration sont français. Une majorité de … Blancs? De Français de souche? L’auteur reste volontairement flou. Autant la minorité est clairement nommée dans l’article sous le terme de « Jeunes issus de l’immigration » autant la fameuse Majorité se retrouve sans nom. Sûrement parce que ce qui est sous-entendu n’est pas « disable« …

Ce flou rend déjà illégitime l’injonction à « s’adapter » à la Majorité car on ne sait pas de quoi il est question. De quoi se plaint l’auteur?

On a la réponse en poursuivant la lecture de l’article. « L’obstacle principal à l’assimilation vient de la culture familiale et communautaire »Nous y voilà! Ce bon vieux débat qui pense que le monde est dichotomique. Non! Un individu est fait de nuances. Non connaître sa culture africaine n’empêche pas d’être citoyen Français. Comme disait le présentateur américain d’origine sud-africaine, Trevor Noah, concernant les joueurs Noirs en équipe de France de football lors de la Voupe du Monde 2018, les deux ne s’opposent pas. Elles ne s’opposent que pour ceux qui ont un soucis avec la culture africaine…

« On ne peut plus rien dire » ou la nostalgie de la négrophobie

Bien évidemment, l’auteur, au travers de la personne interviewé, se plaint du fait que l’humour soit restreint et déplore qu’on ne puissent plus rire des « Minorités ». S’assimiler, selon la logique de cet article, ce serait donc se laisser insulter… mais en riant. ( Nous vous renvoyons à notre vidéo sur le racisme récréatif)

L’humour reste pour les nostalgiques de l’ancien temps, le dernier bastion à défendre pour pouvoir déverser en toute impunité leur haine à peine dissimulée car les gens qui se plaignent de ne plus pouvoir rire de tout ils se plaignent évidemment de ne plus pouvoir rire des autres… pas d’eux-mêmes.

On peut aussi dénoncer le privilège Blanc et le fémonationalisme de cet article, ramassis de préjugés raciaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s