Halima Aden quitte le mannequinat qui ne respectait pas son identité

On veut plus de représentation, plus de femmes Noires mais à quel prix?

Halima Aden, mannequin américaine d’origine éthiopienne en a fait les frais. Elle qui tenait à représenter les femmes en hijab, a vite déchanté face à la réalité du milieu de la mode incompatible avec son identité.

Alors qu’elle souhaitait porter un hijab, on lui donnait des vêtements qui certes la couvraient mais pas comme elle le souhaitait. Il y a eu cette fois où en lieu et place de son voile, on lui a mis des jeans sur la tête. Cet épisode a d’ailleurs traumatisé le mannequin.

Ce n’est pas mon style?? Ça ne l’a jamais été. Pourquoi je les ai laissés me mettre des jeans sur la tête alors qu’à ce moment-là je ne portais que des jupes et des longues robes

De peur de déplaire, elle n’avait rien dit lors du shooting mais cet incident l’a boulversée au point d’en pleurer dans sa chambre d’hôtel.

Les horaires de shooting étaient aussi en inadéquation avec les heures de prière.

Pendant le confinement, le mannequin s’est rapproché de sa famille et a pu se ressourcer. Elle a alors compris que la vie qu’elle menait ne correspondait pas à ses idéaux.

Elle quitte donc le monde de la mode avec beaucoup d’amertume et un sentiment de ne pas avoir été respectée dans son entièreté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s