Fausse-couche : ce n’est pas de notre faute!

Il y a quelques heures, Meghan Marckle se confiait sur sa fausse-couche. Un sujet tabou qui pourtant concerne de nombreuses femmes (presque 1 femme sur 5). Il est temps de lever ce tabou.

La fausse-couche : qu’est-ce que c’est ?

Nous allons donner une définition simple et accessible à tous et toutes.

La fausse-couche c’est quand la grossesse s’interrompt. Le bébé qui se développait en vous meurt. Il ne grandit plus. Il ne se développe plus. Son coeur ne bat plus/pas. Le bébé est mort. La femme se retrouve donc avec son enfant sans vie dans le ventre ce qui est psychologiquement très dur. Elle survient entre 0 et 5 mois de grossesse.

Des signes physiques peuvent annoncer la fausse-couche : le saignement plus ou moins abondant et la douleur dans le ventre et/ou le dos. Si vous avez ces signes, il faut consulter un médecin qui pourra vous informer sur la vitalité ou non de l’embryon.

Suite à la mort du bébé dans le ventre, soit le foetus sort naturellement (c’est ce qui arrive dans la plupart des cas), soit le médecin sortira l’enfant par le biais de médicaments, d’une opération ou d’un accouchement provoqué. En attendant que l’enfant sorte ( naturellement ou par voie médicale), vous pouvez rester avec un enfant mort dans le ventre pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines pour les cas extrêmes ( ex. Si malgré les médicaments, l’embryon ne sort pas). Un réel traumatisme.

Il arrive que la maman ne se rende pas compte de la fausse-couche si celle-ci survient très tôt. Elle trouvera quelques gouttes de sang dans sa culotte par exemple.

Plus la fausse-couche est tardive, ( plus le foetus est gros et plus la mère s’était projeté avec son bébé), plus elle est difficile à vivre. En effet, dans certains cas, il faut provoquer l’accouchement d’un enfant mort.

La mère n’est pas responsable

Il est courant que les mamans se sentent coupables. « Qu’est-ce que j’ai fait pour tuer mon bébé? » « Pourquoi je donne la mort alors que les autres femmes donnent la vie? » « Pourquoi moi? »

La perte d’un enfant crée une douleur infinie. On a vite fait de se juger responsable mais ce n’est pas le cas.

Les principales causes de la fausse-couche sont :

  • L’anomalie de l’embryon
  • Dérèglement hormonal
  • Problème thyroïdien
  • Infections
  • Anomalie de l’utérus ( kystes…) etc…

Les idées fausses sur les causes des fausses couches :

Contrairement à ce que croient de nombreuses personnes, l’activité et les efforts physiques, le travail ou les relations sexuelles n’ont aucun effet sur le risque de fausse couche. Au contraire, une activité physique régulière, raisonnable et adaptée au stade de la grossesse semble contribuer à diminuer le risque de fausse couche. ( source Vidal)

Dans la plupart des cas, les causes sont indépendantes de la volonté. Il n’y a pas lieu de se culpabiliser même si le sentiment de culpabilité est inévitable.

Comment parler de fausses-couches aux autres femmes ?

Hautement tabou, il est difficile de parler de la mort qui plus est de la mort d’un bébé. On a tendance à vouloir protéger les femmes de ce genre de récits qui pourraient  » porter malheur ».

Or, il est important d’informer sur cette question afin que les femmes ne se retrouvent pas à devoir faire face à cette situation complètement dépourvues de connaissance.

Les femmes n’ayant jamais vécu cette situation ont un rôle à jouer. Écouter les témoignages des femmes qui ont vécu la mort de leur être chère. Sans jugement, ni culpabilité. C’est un devoir de sistas pour les autres mais aussi pour soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s