Mariah Carey :  » une femme Blanche qui chante comme une Noire »?

Mariay Carey a marqué les années 90 avec sa voix cristaline qui pouvait monter très haut dans les aigus. Mais très, très, très haut…

O holy night

Si au début de sa carrière elle se présentait comme une femme Blanche, plus tard, on apprendra qu’elle est métisse née d’un père afroaméricain et d’une femme Blanche américaine d’origine irlandaise.

Le père de Mariah Carey

Mariah Carey a grandi avec sa mère dans un environnement Blanc. Son voisinage lui a toujours fait sentir qu’elle était Noire. Un jour, on l’a même traitée de Négresse.

Heureusement, Mariah a toujours pu compter sur ses tantes qui lui ont lui appris à assumer son côté Noir notamment ses cheveux bouclés dont elles lui ont appris à s’occuper.

Mariah Carey et sa mère

Quand elle débute dans l’industrie de la musique, ses managers et les médias la présente comme une femme Blanche. En 1990, un journaliste du Times la décrira même comme  » une chanteuse Blanche qui chante comme une Noire« . Dans Playboy, on la décrira comme  » une femme Blanche qui sait chanter. » Certains l’appelleront la « Whitney Houston Blanche« .

Mariah Carey, à cette époque n’avait pas démenti. Elle se justifie aujourd’hui en disant :  » J’avais 19 ans. Qu’est-ce que j’en savais? »

Puis, quand ses sons deviennent plus hip hop, ( pour des raisons marketing) elle commence à affirmer son côté Noir… et aussi son côté sexy. C’est alors qu’une partie du public Blanc se détourne d’elle et qu’elle perd son statut de « delicate White Woman ». Un comédien fera même une série de blagues racistes sur elle. Pour autant elle n’aura pas le soutien des Noirs pendant cette épreuve et Mariah dira tout haut sa frustration de ne pas être défendu comme une femme Noire aurait dû l’être « Si j’étais 2 tons plus noir, des gens auraient manifesté pour moi. » a dit l’artiste.

Mariah Carey ne se décourage pas et continue à vouloir défendre son style hip hop. Pour cela, elle s’affirme comme étant une femme Noire en faisant notamment la Une du célèbre magazine Essence, magazine destiné aux femmes Noires.

Le titre : la femme Noire la plus incomprise de l’Amérique

À l’époque les mondes musicaux Noirs et Blancs étaient cloisonnés. Il fallait être Blanc pour faire de la country et être Noir pour faire du hip hop. C’est donc naturellement que Mariah mettra donc son côté Noir en avant pour promouvoir sa musique.

Dans un récent interview, Mariah reconnaît son privilège  » je sais que je n’ai pas la même expérience qu’une femme Noire foncée de peau. Mais [Le fait d’être light skin] m’a empêchée d’avoir le soutien des Noirs. Ça m’a fait souffrir. »

Pour conclure, Mariah Carey a bénéficié de son light skin privilege pour naviguer aisément dans l’industrie de la musique. Être Blanche quand ça l’arrange puis être Noire quand ça l’arrange. Si on peut la féliciter de reconnaître oralement son privilège, il aurait été plus honorable d’utiliser son avantage pour mettre en lumière des femmes foncées. Après plus de 30 ans à avoir bénéficier des avantages de sa peau claire, il est assez compréhensible que nombreux soient les gens qui ne sont pas sensibles à sa soudaine rédemption.

Il est aussi dommage que l’acceptation de sa « négritude » s’accompagne d’une hypersexualisation faisant ainsi peser le poids de l’hypersexualisation sur les épaules des femmes Noires. Poids qu’elle s’était bien gardé de faire peser sur les femnes Blanches.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s