Contouring, quand le racisme s’invite dans le maquillage

@_makaylabrown_ assume son nez

Les diktats de beauté sont encore bien présents pour les femmes. Ils n’ont jamais été et ne seront jamais une source d’épanouissement.

Depuis plusieurs années maintenant, il y a ce qu’on appelle le contouring. Un vrai remodelage de la face. C’est impressionnant comme les femmes ou les hommes (eh oui certains hommes se maquillent aussi sur YouTube notamment) se transforment. « Wahou! » On aurait tendance à dire face à ces transformations spectaculaires.

Oui mais il y a quelque chose dans le contouring qui est gênant. C’est cet universalisme de la beauté. Dans le contouring, ce sont les critères de beauté européens qui dominent. Ainsi, les femmes y compris les femmes Noires ont l’obligation d’affiner leur nez.

Les femmes Noires qui pour une grande majorité ont un nez plutôt large sont priées d’avoir un nez droit et fin pour s’approcher des canons de beauté européen. Ainsi, sans que personne ne bronche, il faut « ombrer » les parties latérales du nez, et faire ressortir avec une couleur plus claire, la partie centrale du nez pour donner l’illusion d’un nez fin.

Encore une fois (eh oui!), on essaie de gommer ce qui est considéré comme « moche » par les sociétés occidentales c’est-à-dire le nez large, triangulaire. Pourquoi le nez devrait-il être droit pour être beau?

Il n’y a pas si longtemps les grosses lèvres étaient moquées. Puis des stars se sont mises à faire des injections de silicone et les bouches pulpeuses sont soudainement devenues à la mode. Faut-il attendre que Kim Kadashian se fasse élargir le nez pour que l’on reconnaisse la beauté du nez des Noirs ?

Assumons notre nez tout comme nos cheveux tout comme notre bouche tout comme notre fessier. Non, avoir un nez large ce n’est pas laid! Merci à l’instagrameuse Makayla Brown d’assumer son nez.

N’attendons pas de devoir crier à l’appropriation culturelle, pour revendiquer la beauté de notre nez! Ce n’est pas quand des femmes Blanches porteront notre nez, qu’il faudra se plaindre. Aimons notre nez dès à présent.

Et répétons la phrase de Beyoncé (même si elle n’est pas un exemple en matière d’acceptation de soi) comme un mantra :

« J’aime mon nez de Noirs et mes narines à la Jackson Five »
VJV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s