Heureusement qu’ils sont Blancs !

Ces derniers jours, de nombreux cas de violence policière ont fait surface sur fond de non-respect de confinement. Le point commun entre toutes ces personnes qui subissent ces violences policières c’est d’être racisés d’origine africaine.

Insultés, tasés, tabassés car ils n’auraient pas respecté les consignes de confinement ou pour un ticket ou encore un défaut d’attestation ou… pour rien.

Ramatoulaye, tasée et violentée alors qu’elle avait son attestation et qu’elle venait de faire les courses

Les badauds du 18ème arrondissement n’auront pas, eux, à s’inquiéter. Alors qu’ils défient de manière ostentatoire l’obligation de confinement, aucune brutalité ne sera à déplorer. Ils peuvent danser, chanter devant les forces de l’ordre sans avoir peur pour leur intégrité physique.

Les badauds du 18ème chantant et dansant devant les forces de l’ordre pendant le confinement

Pourquoi certains peuvent danser dans la rue alors que d’autres sont insultés et tasés en revenant des courses?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s